samedi 14 juin 2014

Approvisionnement des POCONEOLS

Il devient très difficile de se procurer les gouttes POCONEOLS  qui sont des gouttes homeopathiques    de plantes amazoniennes .
Elles soignent le terrain et pas seulement les symptômes et sont très efficaces .
Malheureusement le laboratoires assurant la fabrication et la diffusion de ces gouttes doit fournir un dossier très élaboré et scientifique concernant l'efficacité de chaque plante . Cela a un coût que le laboratoire ne peut assumer compte tenu du prix de vente  de chaque flacon
Il s'ensuit que la fabrication s'arrête et que l'on ne peut se les procurer qu'en fonction du stock dont disposent certaines pharmacies .
On peut encore s'en procurer en Belgique sur FARMALINE  Par internet
Tel 09 75 18 01 84
Seule les numéros suivants y sont répertoriés :

-- n°1 draineur général
-- n°5 troubles de la circulation
-- n°6 remède du terrain hormonal , insuffisance glandulaire
-- n°7 draineur hépato rénal remède du terrain digestif
-- n°8 arthrose , anti rhumatismal
-- n° 12 gastrites , ulcère gastriques
-- n °14 remède terrain gynécologique ,ménopause et ses troubles
-- n° 19 inflammation de l'arbre urinaire
-- n° 22 accès fébriles
-- n°43 syndrome dépressif , terrain neuro psychique
-- n°51 terrain circulatoire , anti œdémateux
-- n°55 terrain dermatologique
-- n° 73 terrain neuro psychique ,anxiété
-- n° 75 dépression ,terrain asthénique

La posologie conseillée est de 5 à 15 gouttes par jour en 1  à 3 fois .
Le plus pratique est 15 gouttes 1 fois par jour le matin en dehors des repas comme toute homéopathie .
Idéalement il est conseillé de prendre avec le numéro correspondant au symptôme les numéros 1 et 7
pour effectuer un drainage  de l'organisme, les  toxines étant à l'origine de la plupart des maladies ou affections .

Il est très regrettable que ces produits soient retirés du marché  car ils sont le fruit de toute une vie de recherche à la fin du XIX éme siècle , de la part d'un prêtre missionnaire le père Bourdoux  né à Ussel en Corrèze  qui décida de consacrer sa vie à la découverte des indiens de la grande forêt bordant les rives de l'Amazone ,région reculée du Brésil où l'homme ne pénétrait qu'avec la plus grande prudence .
Arrivé  très malade à POCONÉO en plein cœur du Mato Grosso (il était atteint d' une tuberculose sévère ) il est soigné et guéri par des thérapeutes locaux : "les curandeiros " avec une décoction à base de plantes élaborée avec des résines ,des écorces , des feuilles et des racines .
Initiés par ces indiens il a compris l'intérêt d'utiliser ces plantes pour soigner les populations démunies. Il trouve sur place ,sans engager de frais ,la solution thérapeutique adaptée à chacun ,tout en respectant les traditions et la vie des indiens .

Ayant fait des études homéopathiques en plus de ses études au séminaire  il a l'idée géniale de conserver ces plantes dans de l'alcool de fabrication locale ,réalisant de façon empirique des alcoolatures ,procédé largement utilisé en pharmacie moderne .
Il fut largement aidé par la faculté de pharmacie de Rio de Janeiro et l'institut botanique de Sao Paulo . À l'heure du Brésil cela méritait d'être signalé .

Il est décédé en 1963 , à l'âge de 87 ans laissant derrière lui une œuvre considérable ,d'une richesse inégalée .
Toute sa vie fut guidée par une  volonté : aider ses semblables
Ce serait un crime de faire disparaître ses recherches  et de laisser tomber dans l'oubli le fruit de toute vie de travail .



1 commentaire:

  1. Je trouve que cela commence à faire beaucoup ! Boiron a aussi cessé de commercialiser l'hypericum maintenant c'est au tour des Poconéols , comment peut on arrêter cela ? et surtout où trouver ces produits ?
    j'ai du millepertuis chez moi j'en suis à me demander si je vais pas finir par faire tout cela moi même !!!

    RépondreSupprimer